[Prépa 2024] Prendre le temps de faire le bilan

podcast tips sur comment prendre le temps de faire un bilan annuel pour sa strategie

Dans ce podcast de préparation à 2024, je vous donne des pistes pour vous renforcer afin de vous préparer à ce qui va venir; nous-même d’abord, ainsi que nos équipes et nos entreprises. C’est grâce à un « nous » flexi-solide que nous pouvons naviguer à vue dans ces temps d’installation du nouveau paradigme.

« On ne prend pas le temps de constater ce qui s’est passé, nous courons après le temps. Nous n’apprenons pas de nos erreurs. On aimerait, mais on ne le fait pas. » Voici les mots, de Yvan, collaborateur d’un client, confiés lors de notre entretien d’humain à humain.

Dans ce podcast, nous parlons de s’autoriser à prendre le temps: parce que, comment se diriger vers demain, œuvrer pour ce nouveau paradigme si on ne s’offre pas ces moments de pause pour faire le point?

Je vous donne:

  • Des pistes pour arriver à prendre le temps
  • Deux étapes pour analyser la période écoulée, en l’occurence 2023 (c’est valable pour tout autre période).

Vivre son cœur business!

Le podcast qui vous aide à remettre du coeur, du sens et de la joie dans votre vie de leader

Également disponible sur votre plateforme préférée:

A chaque fois qu’on ose s’offrir une pause, qu’on s’autorise enfin à stopper nos smartphones et fermer notre ordinateur, quitter le bureau, pour partir 1h s’aérer la tête, nous revenons boosté. Et pourtant, j’entends dans la bouche de nombreuses personnes qu’elles ne peuvent pas.

Alors c’est nécessaire. Et c’est primordial.

Lorsque je prends du recul, il s’opère ce qu’on appelle une bascule mentale.

On passe du mode automatique au monde adaptatif. Ce mode qui nous permet d’être plus créatif, serein et même assertif. De trouver des solutions originales et innovantes aux problèmes complexes que nous vivons quotidiennement, et j’en passe…

Au quotidien, cette bascule mentale peut aussi s’obtenir par la respiration, le rire ou encore la capacité à changer de point de vue

Aujourd’hui, je vous parle du bénéfice à prendre le temps qui est encore plus puissant et profond que cette bascule. Du bénéfice de s’offrir une vraie pause. Sortir du contexte, aller dans la nature quelques heures ou plusieurs jours ou se faire accompagner pour sortir du cadre.

Alors oui, en le faisant, il y aura cet effet bascule qui permet de voir les choses autrement, puis l’effet de recharge d’énergie et surtout, la possibilité de s’offrir un espace-temps pour faire le point et/ou pour s’inspirer et créer.

Puisque nous sommes dans un épisode de préparation à 2024, à l’année ou au moment à venir, si vous écoutez ce podcast à une période différente qu’au moment pile de la diffusion… dans cet espace-temps, je vous invite à faire le bilan de la période écoulée, l’année 2023 en l’occurrence … mais évidemment cela vaut pour tout autre laps de temps.

2 étapes clés pour faire son bilan de la période écoulée

Etape 1 : Listez tout ce qui a été top, de tout ce qu’on a fait de bien

Pour conserver ou remonter la confiance et s’auto-reconnaître. Ce qui permet de ne plus être en attente de validation ou de reconnaissance de l’autre. Ce qui permet de ne plus se reposer sur un élément extérieur pour avoir confiance, mais sur soi-même, sur son propre capital, celui qui est dans notre intérieur.

Etape 2 : le bilan de tout ce qui a moins bien été en l’observant de 2 manières :

  • La où j’ai un pouvoir : ce qui est à ma portée et dépend de moi, mon énergie, mon attitude, mes pensées, mes émotions qui vont conditionner mes actions et réactions et peut-être me permettre d’apprendre pour m’améliorer et prévenir la prochaine fois.
  • Là où je ne peux rien faire, là où je n’ai aucune prise, où se n’est pas de mon pouvoir et voir si je dois trouver un autre angle de vue pour m’adapter au cadre donné ou si je dois simplement lâcher prise.

Ce bilan permet aussi de choisir ce qu’on emporte pour l’an prochain ou la période à venir et donc de renforcer ce fameux capital intérieur personnel, celui de l’équipe ou de l’entreprise, dont je vous parlais dans le premier épisode.

Cet espace temps que vous vous autoriser à prendre pour faire ce bilan, c’est votre analyse marketing, l’analyse des résultats de manière qualitative, afin de rentrer dans un processus d’amélioration continue pour à terme faire encore plus de bien au monde au travers de votre contribution et votre entreprise.

J’avais envie de vous dire que c’est un investissement.

Et oui, si c’est la première fois que vous le faites et si vous n’avez jamais expérimenter la profondeur du temps. Mais, si c’est le cas, notamment via la méditation et le calme intérieur, vous n’aurez pas besoin de 2 jours pour faire ce point. Quelques minutes suffiront, en vivant ce temps metaphysique, Kairos, un, qui permet un avant et un après et donc peut-être même un saut quantique.

Besoin d’être avec des êtres qui vous ressemblent et vous inspirent?

Plusieurs fois par année, j’organise des rencontres avec leaders et entrepreneurs sur leur chemin de conscience qui oeuvrent pour le nouveau paradigme, la nouvelle économie ou cherchent simplement à ramener des belles valeurs de coeur au sein des systèmes, dont leur entreprise.

J’appelle ces rencontres de Momentum, car ils sont toujours liés à des moments-clés de l’année.

Voir les prochaines dates

Comment faire pour prendre le temps du bilan?

Cela peut être naturel, si vous vous connaissez bien ou que vous avez l’habitude. Dans ce cas, vous sentez que vous en avez besoin. Oui oui, cela arrive si on sait s’écouter, écouter son corps, son ressenti, ses émotions, les différents signes et quand on est en pleine présence et conscience.

Et parfois, c’est plus complexe, par exemple, on est pris dans la roue du hamster sans pouvoir en sortir, pourtant il va bien falloir, puisque c’est la dehors que réponses, solutions, imagination, créativité, ressourcement sont.

Plusieurs options pour accéder à ces espaces-temps :

Option 1 : Réserver des plages horaires dans votre agenda.

Des plages non-négociables. Si votre agenda est ouvert à tous et qu’ils viennent vous mettre des séances dans ces plages ci : et bien il va falloir les refuser. Dire non.

Il est temps de reprendre votre pouvoir personnel, vos responsabilités pour vous-même. Si vous ne le faites pas, aucune chance que cela change. Donc, prenez votre courage à deux mains et oser, affirmer avec douceur et bienveillance que vous n’êtes pas dispo à ce moment là et donc refuser la demande de réunion.

Pendant longtemps, j’ai eu ces plages horaires les lundis aprem, mercredi et vendredi aprem. Pas de rendez-vous. Ces moments étaient dédiés au développement de mes activités ou à mon ressourcement et je l’affirmais en signature du mail.

Emmanuel Faber, ex-DG de Danone, confie dans son livre s’ouvrir une voie qu’il réservait une demi-journée par semaine pour prendre de la hauteur. Donc, si à ce niveau-là, il peut. Pourquoi vous ne pourriez pas?

Option 2:  garantir la sortie du contexte

Donc de prendre un rdv avec un coach ou un sparing partner. Soit pour faire ce fameux point, mais cela fonctionne aussi pour réaliser ce que vous avez à faire, pour vous aérer, soit pour combiner les 2 ou les 3. Et je peux vous garantir que cela fonctionne puisque c’est ce que je fais avec certains clients.

Vous avez une équipe? Vous trouvez qu’elle a besoin de se poser, de constater, d’air, d’inspirer pour être à nouveau créatif, pareil. Ces 2 options fonctionnent à l’identique.

Un dernier conseil: charité bien ordonnée commence par soi-même

En d’autres termes:

  1. respectez les temps de pause, d’incubation, de recharge, d’inspiration de vous-mêmes, mais aussi de vos collègues, partenaires, amis, etc… Donc, quand l’agenda est bloqué. Il est bloqué. On ne vient pas tenter de s’y glisser pour poser un rendez-vous en urgence, ni vous, ni qui que ce soit.
  2. montrez l’exemple : vous êtes le seigneur, la reine de votre royaume personnel. Vous fixez vos limites et conditions de fonctionnement. Bien sûr, pour que ce royaume fonctionne, il y a de la place pour l’autre, de la bienveillance, de l’écoute, de l’attention, de la compassion et une volonté que cela roule pour toutes et tous et donc de tirer à la même corde. Donc… dans cet exemple que vous incarnez, vous collaborez avec enthousiasme aussi!

Pour aller plus loin:

👉 Ecoutez comment Patrick Mermoud fait le point chaque jour

👉 Découvrez les articles et podcasts sur le vide (créateur, émergent, reconstructeur)

👉 Rejoignez-nous le 8 ou le 11 décembre , en présentiel ou en ligne, pour travailler ensemble à l’upgrade de votre capital intérieur. Si vous écoutez cet épisode après ces dates, consultez cette page pour voir quand aura lieu la prochaine rencontre « momentum ». 
👉 Venez préparer votre année 2024 dans la masterclasse de janvier.

Osez. Rêvez. Créez. Votre futur commence aujourd’hui. Je suis là pour vous accompagner.

Alors, quand commençons-nous?